• 03 74 95 10 84
5 mars 2015 La Chouette Créative

un blog de graphistes pour les graphistes

Les graphisteries

Les graphisteries : un blog de graphistes pour les graphistes

« Du graphisme au webdesign, en passant par internet et les nouvelles technologies, nous parlons ici de tout ce qui concerne de près ou de loin aux métiers de la communication.
Les contributeurs de ce blog sont tous des créatifs passionnés et dévoués à leurs métiers, souhaitant faire partager leurs quotidiens, leurs humeurs, ou même leurs découvertes. »

C’est une ressource que je tenais à partager aujourd’hui.
Un blog où des graphistes passionnés partagent leurs astuces, découvertes ou quotidien.
On y trouve des informations techniques (freelance, sur le statut auto-entreprise, droits d’auteurs etc.) de l’humour , des trucs et astuces, bref un tas de choses pour nous graphistes !
Je vous laisse découvrir un petit extrait :
un blog de graphistes pour les graphistes
« Le graphiste est gratuit (parce que le graphiste adore son job)
Attention, il y a un piège dans cet état de fait : il contient non pas un, mais deux clichés. C’est vrai, le graphiste adore son métier, qui lui permet de gagner sa vie sans avoir besoin de (trop) se raser, qui le laisser errer dans ses délires créatifs et pour lequel traîner sur les réseaux sociaux fait partie de sa veille quotidienne. Sauf qu’au bout de 2 mois à traîner le même projet, avec ses énièmes allers-retours qui se contredisent, un chef de projet puis un client qui brident sa créativité « parce qu’il verrait ça bien comme ça », le graphiste a plutôt envie de devenir vendeur de sandwichs comme pendant toutes ses années d’étude. Années qui, soit dit en passant, lui sont rappelées tous les mois par le prêt étudiant qu’il rembourse encore, puisque le graphiste sort d’une école d’art. En effet, sauf pour les quelques centaines de chanceux qui sortent d’écoles publiques, il y en a des milliers qui ont déboursé plus de 5 000 € / an pour en être là (multiplié par 2 ou 3 suivant le nombre d’années).
Ce qui m’amène au second état de fait de ce préjugé : le graphiste DOIT être payé, quoi qu’il fasse, il met sa créativité, son temps, sa motivation et sa technique au service de votre demande. Il réfléchit (oui, le graphiste sait aussi réfléchir), invente, et propose des solutions qui collent à votre stratégie, et tout ce boulot est une prestation commerciale. Rappelez-vous : le graphiste n’est pas un artiste, il crée dans le seul but de vendre et, dans un monde utopique, il ne commence à travailler que quand l’acompte a été versé. »
Vous trouverez l’article complet ici
Alors quand on aime on partage !
Allez jeter un oeil : les graphisteries, un blog de graphistes pour les graphistes

Laisser un commentaire