L’importance du brief dans le processus de création


Petite introduction : Arts appliqués ou arts plastiques
quelles différences ?

« Les arts appliqués sont le secteur d’activités des designers, c’est-à-dire ceux qui réfléchissent et travaillent la forme et la fonction de tout ce qui entoure l’individu : objets, habitat, vêtements, communication…»

C’est un domaine qui est souvent confondu à tort avec les arts plastiques. Ces derniers qui désignent la conception d’une œuvre unique et originale en matière de peinture, sculpture, architecture… L’expression « arts appliqués » est la contraction de l’expression
« arts appliqués à l’industrie ».

Source : Wikipédia

En arts plastiques, le point de départ c’est l’inspiration

Peintures, sculptures, œuvres plastiques diverses : seul compte le projet de l’artiste. Ce dernier produira des œuvres uniques (quoi qu’avec l’art contemporain ce n’est plus tout à fait exact).

En arts appliqués, le point de départ c’est la commande

Les arts appliqués comme leur nom l’indique, sont appliqués à des métiers ou des secteurs d’activité particuliers.
Et les concepts ainsi créés sont destinés à une commercialisation, qu’il s’agisse d’une illustration publicitaire, d’un vêtement ou d’un design automobile.
Avec un cahier des charges à respecter et un message efficace à délivrer à un public ciblé.

Pour synthétiser, dans le cadre d’une création en Arts Plastiques, l’acte de création part d’une « inspiration », sans aucune limite ni préoccupation commerciale.
En revanche, dans le cadre des arts appliqués, la création artistique est appliquée à la production industrielle et vouée à être commercialisée.

Dans les arts appliqués, tout part donc d’une commande liée à un cahier des charges à respecter et un message à délivrer auprès d’un public ciblé : Le créatif canalise son inspiration en gardant en permanence à l’esprit les objectifs et contraintes de la commande.

CARTE BLANCHE : LE CADEAU EMPOISONNÉ

Il serait tout à fait erroné de penser que les designers aiment avoir carte blanche pour travailler. En effet, pour être efficace, la créativité a besoin d’être stimulée et encadrée !
Pour pouvoir démarrer un projet, il nous faut des éléments que nous définissons lors du brief créatif.
Celui-ci peut être défini en interne par vos soins, ou alors, nous pouvons le définir ensemble.

L’IMPORTANCE D’UN BON BRIEF CRÉATIF

Il est l’étape essentielle de la création graphique.
Trop souvent négligé,  il est pourtant une véritable clé pour la réussite d’un projet d’arts appliqués.
Les échanges avec le client sont extrêmement importants, et selon moi, ceux en face à face le sont encore plus. Car si les termes employés par le client sont importants, ses «non-dits», ses regards et ses expressions le sont tout autant.
Le créatif a besoin d’écouter afin de comprendre ce que le client attend de lui.
Et la liberté de la carte blanche n’est pas une option.

Le brief est l’élément indispensable à une bonne compréhension client/prestataire, car il permet de poser des bases sur lesquelles chacun pourra s’appuyer.

POSER LA PROBLÉMATIQUE

En tant que designer graphique, nous devons être capables de répondre visuellement à une problématique de communication.
Or comment apporter une réponse s’il n’y a pas de problématique ?

Notre travail est de composer avec les codes graphiques, les formes, les couleurs, les typographies, pour leur donner du sens, et retranscrire au mieux l’image que vous souhaitez donner à votre marque.
Dans ce cadre, il n’y a pas de place pour le hasard.

Il est donc indispensable que le brief créatif soit exhaustif et le plus précis possible.
En effet, le brief est la synthèse de la demande, des besoins et objectifs du projet, et devient le document de référence pour toutes les décisions graphiques, esthétiques et ergonomiques du projet : Il est le fondement du processus de création.

À ce titre, le brief créatif permet d’appuyer la direction artistique sur des critères objectifs et d’éliminer tout élément subjectif : En effet, en arts appliqués, tous les éléments utilisés dans une création doivent pouvoir être justifiés et argumentés.
Ils doivent être utiles et apporter du sens à la création.

Conserver uniquement ce qui a du sens est la clé d’une bonne création.

POUR ÊTRE EFFICACE, DÉFINIR LA CIBLE

A chaque début de projet, il est important de définir (ou de se remémorer) précisément le public à qui s’adresse vos produits/services.

En d’autres termes, pour qui communiquez-vous ?
Car c’est votre cible qui définira les codes de la création : On ne communiquera pas de la même façon dans le luxe que dans le discount.
Le message, le ton, les couleurs, les typographies, seront composées en fontion de la cible qui aura été définie.

POSITIONNEMENT et STRATÉGIE

Le positionnement est certainement la chose la plus difficile à mettre en place dans la création d’une entreprise.

Mais le brief créatif ne peut être rédigé qu’une fois votre positionnement précisément défini et validé.

Or même si nous pouvons vous accompagner pour le définir, nous les designers ne sommes pas là pour faire ce travail à votre place .
Pourquoi ? Et bien parce que personne n’est mieux placé que vous pour parler de votre produit/service.
En revanche, nous sommes là pour définir un univers visuel et pertinent autour de ce positionnement, pour que l’image perçue par le consommateur corresponde celle que vous souhaitez lui donner.

Aussi, plus votre positionnement sera réfléchi et précis, plus vous gagnerez du temps, de l’argent et plus le résultat sera efficace : Plus votre brief sera complet, plus votre graphiste aura matière à travailler, moins il y aura d’allers retours, moins il vous facturera : CQFD !

Une identité efficace vous permettra aussi d’atteindre plus rapidement vos objectifs commerciaux.

LES VALEURS : SOURCES DE SYMBOLE

Le design est en grande partie lié aux valeurs de la marque qu’elles représentent.
Ce sont les valeurs que vous transmettez quotidiennement dans votre travail, celles que vous souhaitez transmettre à vos clients, elles sont propres à chaque entreprise et plus elles ont de sens, plus il sera facile pour votre graphiste de les traduire graphiquement. Si elles sont bien définies, vos clients devraient pouvoir les reconnaître et s’identifier à elles. Elles font parties des éléments qui donneront confiance.

GARDER SES OBJECTIFS EN TÊTE

Réaliser une campagne promotionnelle, promouvoir un nouveau produit/service, créer un outil efficace à la vente ou à la prospection, on ne communique pas de la même manière selon l’objectif que l’on souhaite atteindre. Expliquez clairement ce que vous essayez d’accomplir avec votre projet peut réellement nous aider dans la conception.

OBSERVER LA CONCURRENCE

Parfois, lorsque je demande à mes clients s’ils observent ce que font leurs concurrents, ils me répondent : «non je ne veux pas copier, je veux avoir ma propre identité» !
Ce à quoi je leur réponds : «Oui nous sommes d’accord sur ce point, toutefois, la veille concurrentielle est importante car elle détermine votre positionnement par rapport à vos concurrents.»
Il est nécessaire de les connaître et d’observer la façon dont ils évoluent sur le même marché, et de comprendre comment ils s’adressent à la même cible que vous.

Par exemple, vous pouvez relever ce qui vous semble efficace, ou au contraire ce que vous souhaitez éviter à tout prix.
Il peut parfois être pertinent de prendre le contre-pied de vos concurrents en communiquant sur votre valeur ajoutée, ou à l’inverse, pour toucher votre cœur de cible, vous serez obligés de conserver des codes proches de votre concurrence.

LES POINTS FORTS POUR SE DÉMARQUER

Quelle est votre valeur ajoutée ? Pourquoi vos clients viennent vous voir vous plutôt que vos concurents ? Qu’est-ce qui vous différencie d’eux ? Qu’est ce qui vous rend unique ?
Si vous avez clairement identifier ce dernier point, alors il y a de fortes chances pour que votre communication vous différencie clairement des autres.

POUR CONCLURE

Il y a de nombreux éléments à poser pour un brief efficace. (l’historique de l’entreprise, la définition de la marque, les objectifs à long et à court terme, le ton à donner etc. )
La mise à l’écrit des éléments fondateurs de l’entreprise sont la clé d’une bonne communication. Or, rédiger un tel document peut parfois prendre du temps, et c’est une partie souvent négligée par les entreprises qui n’en voient pas l’utilité et les bénéfices qu’elles peuvent en tirer.

Dans la réalité donc, peu de mes clients ont déjà fait ce travail avant de me contacter.
Alors en général, je pose beaucoup de questions lors de nos premiers échanges et j’écoute beaucoup.

L’observation, la prise de notes et l’écoute sont les éléments indispensables qui posent le socle de mes créations.

Vous l’aurez compris, cette partie est extrêmement important : C’est ma base de travail pour la suite.
C’est aussi ce qui définit mon tarif (car ce travail se fait avant le devis), d’après mon estimation du temps de travail.

Ce que je peux conseiller à chaque entreprise c’est de rédiger une base en interne, reprenant une présentation complète de l’entreprise, ses cibles, objectifs, historiques, concurrents etc. et de conserver précieusement ce document, le mettre à jour annuellement, car les marchés et les objectifs évoluent.
Ils pourront ainsi le transmettre aux prestataires avec les lesquels ils travaillent ou à leurs salariés qui parfois ne connaissent pas les objectifs de leur propre entreprise.
Il sera alors plus facile de poser le cadre d’une conception de support de communication.

Si vous souhaitez que nous travaillons ensemble sur les fondements de votre communication : contactez-moi.

Editer votre profil

Vous aimerez peut-être