Marque employeur : Bien communiquer pour attirer les talents

La plupart des entreprises sont à la recherche des meilleurs talents. Cependant, toutes ne profitent pas de la marque employeur pour atteindre les candidats potentiels. Dans cet article, nous allons voir comment vous pouvez utiliser les actions de communication pour attirer les bons profils pour votre entreprise.

Qu’est-ce que la marque employeur et pourquoi est-elle importante ?

La stratégie de marque de l’employeur est le processus de création et de communication de l’identité, de la réputation et de la proposition de valeur d’un employeur aux employés potentiels. Elle est importante car elle peut aider une entreprise à attirer et à retenir les meilleurs talents.

Il existe de nombreuses façons de communiquer sur la marque employeur, mais l’une des plus efficaces est le plan de communication. Les actions de communication sont toutes les activités qui qu’une entreprise entreprend pour communiquer sa marque employeur. Il peut s’agir de campagnes sur les médias sociaux, d’offres d’emploi, de salons de l’emploi, etc.

En tirant parti des actions de communication, les entreprises peuvent toucher un public plus large d’employés potentiels et attirer les bons profils pour leurs postes ouverts.

Comment créer une marque employeur forte ?

Pour créer une marque employeur forte, il faut d’abord comprendre ce que votre entreprise représente et ce qui la rend unique. À partir de là, vous pouvez élaborer des stratégies de communication qui reflètent les valeurs et la culture de votre entreprise.

Il est également important d’être cohérent dans vos efforts de valorisation de la marque. Cela signifie qu’il faut utiliser le même langage et les mêmes éléments visuels sur tous les canaux, des offres d’emploi à l’information sur le marché du travail.

Enfin, n’oubliez pas que travailler votre image de marque demande un effort permanent. Vous devez régulièrement mettre à jour vos messages et vos stratégies pour vous assurer que votre marque est en phase avec son temps.

Communiquer votre marque d’employeur

Une fois que vous avez défini ce qui différencie votre marque, il est temps de commencer à la communiquer aux employés potentiels. Comme nous l’avons déjà mentionné, les actions de communication sont un excellent moyen d’atteindre un large public de candidats potentiels.

Voici quelques façons de communiquer votre marque d’employeur :

  • Créer et exploiter la puissance de votre site internet.

Un design moderne avec une expérience utilisateur optimale,
du contenu intelligent et pertinent pour votre audience
Des vidéos illustrant votre environnement de travail et vos équipes
Un espace recrutement pour que les candidats puissent déposer leurs cv et lettres de motivation
Un espace dédié à votre expertise métier
Un onglet « Qui sommes-nous ? » présentant votre raison d’être et votre valeur ajoutée sur votre marché

Si vous avez un site vitrine peu actuel, et pas innovant, il y a peu de chances pour qu’il attire des candidats.
Rappelez-vous que tout comme vous pouvez effectuer des recherches web sur vos candidats, eux le feront certainement aussi. Votre e-réputation doit être soignée et attirer.

  • Développer des campagnes ciblées sur les médias sociaux.

    Faites savoir aux candidats que vous recrutez. Soyez cohérent dans vos efforts de valorisation de la marque employeur sur tous les canaux : de votre site internet à vos réseaux sociaux, en passant par votre page Google My Business. En dehors du web, soyez également cohérent physiquement, avec votre réseau.
     » Dans une étude réalisée par Golden Bees, 45% des candidats interrogés se disaient réceptifs à des messages de marque employeur sur les réseaux sociaux.

    Miroirs de votre culture d’entreprise, vos réseaux sociaux doivent donner envie aux talents de vous rejoindre. Instagram, LinkedIn, Facebook, Snapchat… Chaque réseau social, avec ses spécificités, doit servir la marque employeur de votre entreprise. »

    Inspirer la confiance. A travers des posts sur Linkedin ou sur vos autres réseaux, transmettez vos valeurs, partagez le quotidien de votre entreprise, montrez-leur les coulisses. Pour que vos actions de communication soient utiles, elles doivent être authentiques et représenter la réalité de votre activité.

  • Créer des offres d’emploi informatives et attractives.

    Tout comme on demande aux candidats d’être innovants dans leur recherche d’emploi, de travailler leur cv et lettre de motivation, l’entreprise qui recherche des talents doit travailler son attractivité. Démarquez-vous dans vos offres d’emploi. Faites en sorte qu’on vous retienne.

  • Participer à des salons de l’emploi, créer des newsletters de recrutement, réseauter, activer les leviers de bouches à oreilles.

    Si vous recherchez des profils, faites-le savoir à tous. Soyez activement présents dans les lieux stratégiques (écoles, salons de l’emploi, cabinet de recrutement…)

  • Actualisez régulièrement vos messages et vos stratégies.

    Si vous peinez toujours à recruter, demandez-vous ce qui cloche ? Vous adressez-vous à la bonne cible ? L’offre est-elle vue ? Est-elle suffisamment attirante ? Votre image de marque employeur donne-t-elle envie de candidater ? Vos concurrents font-ils mieux que vous ?

En utilisant ces stratégies de sensibilisation, vous pouvez communiquer efficacement votre marque employeur et attirer les bons profils pour votre entreprise. En suivant ces conseils, vous pouvez créer une marque employeur forte qui attirera les meilleurs talents.

Les avantages d’une marque d’employeur forte

Les avantages d’une marque employeur forte sont nombreux :

  • Attirer les meilleurs talents.
  • Fidéliser les employés
  • Améliorer la communication avec les employés potentiels
  • Accroître la visibilité et la notoriété de l’entreprise
  • Instaurer la confiance avec les employés potentiels

Une marque employeur forte peut aider votre entreprise à bien des égards. En attirant les meilleurs talents, en fidélisant les employés et en améliorant l’image de marque, une marque employeur forte peut contribuer au succès de votre entreprise.

Vous souhaitez être accompagné(e) pour créer une marque employeur forte ?  Contactez-moi.
Si vous avez trouvé cet article utile, veuillez le partager avec votre réseau !

Reprise d’études à 36 ans, en travaillant : Témoignage

Comment, à 36 ans, je me suis engagée dans une reprise d’études 100% en ligne grâce à l’EDHEC Online ?
C’était déjà assez compliqué d’être étudiante à 18 ans, mais être une étudiante de 36 ans, est une toute autre histoire. Je ne vais pas mentir – c’est difficile. Mais j’ai beaucoup appris, je suis très heureuse de l’avoir fait et cela m’a beaucoup apporté.

Dans cet article, je veux partager avec vous, tout ce que j’ai appris, les points positifs, les difficultés, et le principe des études en 100% en ligne. Alors, que vous envisagiez de retourner à l’école ou que vous soyez simplement curieux de savoir comment c’est, continuez à lire !

Pourquoi reprendre des études ?

J’ai arrêté mes études à 20 ans après un BTS Communication Visuelle à l’ESAAT. Durant des années, ça ne m’a posé aucun problème, j’ai toujours trouvé du travail et progresser grâce à la formation continue. Toutefois, avec le temps, je me suis mise à complexer face à des jeunes diplômés d’un Master. De plus, j’ai toujours eu peur de me sentir dépassée.

J’avais besoin de me challenger. Le syndrome de l’imposteur était profondément ancré en moi, et j’avais besoin « d’officialiser mon champ de compétences ». La reprise d’études diplomante était un challenge que j’avais envie d’entreprendre.

De plus, le milieu du digital et de la communication est en perpétuelle mouvance, il donc important de se former pour rester à jour. Toutefois, j’avais un peu fait le tour des formations courtes (Moocs).

Comme je ne voulais pas – et ne pouvais pas financièrement – arrêter de travailler, j’avais globalement le choix entre la formation à distance ou la VAE.

Pourquoi L’EDHEC ?

C’est en effectuant des recherches sur internet que je suis tombée sur l’EDHEC Online. Ce qui m’a immédiatement séduite, c’est l’idée de suivre un cursus d’études 100% en ligne, flexible et parfaitement adapté à mes besoins et mon champ de compétences.

J’ai donc fait une demande de renseignements pour le Bachelor Online Marketing Digital & Innovation.

Entre temps je me suis renseignée sur l’EDHEC, et me suis aperçue que l’école était très bien classée : Dans le top 10 des écoles de commerce Européenne.

Je me suis rapidement décidée, j’allais candidater pour l’EDHEC. 

Reprise d’études 100% en ligne : Comment ça marche ?

Après un entretien téléphonique avec Pauline, en charge des admissions pour le Bachelor, j’ai envoyé un CV et une lettre de motivation, et je n’ai pas eu à passer d’entretien, j’ai été acceptée très rapidement.

J’ai débuté les cours fin août 2021, mon cursus s’achèvera après une soutenance en septembre 2022.

Les cours sont composés de modules sur les fondamentaux de l’entreprise et de modules de spécialisations. Ils sont répartis sur 4 trimestres, soit 16 modules de 20h chacun.
Nous avons également des classes virtuelles toutes les 2 semaines, des évaluations en ligne chaque semaine, ainsi que des travaux individuels et collectifs.
Vous l’aurez compris le planning est très chargé. L’EDHEC recommande entre 10 et 15 heures de travail hebdomadaire, c’est effectivement le cas.

Personnellement, je travaillais le soir après 17h, ainsi que certains mercredis après-midi et les week-ends.
J’ai mis entre parenthèse ma seconde entreprise Sorêve.fr
J’ai également arrêté quelques réseaux d’entrepreneurs, et j’avais également moins de temps pour le loisir et la famille.
C’est un choix dont il faut avoir conscience avant d’entreprendre toute reprise d’études.

Qu’est-ce qu’on apprend ?

Il y a donc une base de cours sur les fondamentaux de l’entreprise :

  • Du management stratégique,
  • De la finance et de la comptabilité
  • Du droit
  • Ou encore une introduction à l’économie digitale…

Puis il y a les modules de spécialisations. Pour ma part, avec le Bachelor Marketing digital et Innovation, j’ai suivi :

  • Design thinking
  • Stratégie éditoriale
  • Google Ads
  • Omnicanalité
  • Big data et intelligence artificielle…

Puis, nous choisissons une spécialisation parmi :

  • « Un module de Leadership  suivi et certifié par Stanford Center for Professional Development  uniquement pour les bilingues ayant d’excellents résultats
  • « Piscine Discovery » : une semaine intensive de coding avec l’Ecole 42 Nice
  • Des cours en partenariat avec  OpenClassrooms
  • 4 modules à sélectionner parmi : business model strategy, social media strategy, études qualitatives et netnographie, etc. » source : edhec online

N’étant pas bilingue, j’ai choisi de suivre les cours de psychologie du design et design UX sur OpenClassrooms.

Enfin, nous devons effectuer un projet de consulting pour une entreprise. Ce projet se réalise en groupe, et nous avons l’occasion d’échanger directement avec l’entreprise, qui n’est pas fictive. Nous sommes en position de consultants et nous devons résoudre la problématique que l’entreprise nous présente, par le biais de notre apprentissage et de nos expertises. Nous présentons un dossier et effectuons une soutenance (en visio) avec un jury et l’entreprise, en fin de parcours sur le sujet.

En outre, tout au long du programme, nous sommes accompagnés par un coach qui nous aide dans l’organisation de notre parcours d’apprentissage mais aussi dans notre construction de plan de carrière. Ce suivi se fait par le biais de visio, individuelle ou en groupe, avec un coach certifié.

Ce que j’ai aimé

Les cours sont très pointus et le niveau est exigeant. Je n’en attendais pas moins, et c’est plutôt agréable de suivre les modules.

La plateforme est bien construite, les Academic Mentors (professeurs) et coachs sont compétents et disponibles. Nous avons la possibilité de communiquer par e-mail, ou via Slack avec l’ensemble des professeurs et des élèves. Aussi, si nous avons des questions concernant les cours, nous ne sommes pas livrés à nous-mêmes, nous pouvons facilement échanger.

J’ai aussi apprécié la liberté d’organisation que nous avons. J’ai l’habitude de travailler sous pression, et de m’organiser, je n’ai pas eu de difficulté à m’adapter au rythme néanmoins très soutenu. Nous sommes très autonomes. Les classes virtuelles sont obligatoires, mais les cours hebdomadaires peuvent être suivis quand nous le désirons dans la semaine.

J’ai également apprécié les cours fondamentaux. En effet, je n’avais jamais fait de droit, ni de comptabilité, et j’ai trouvé ces bases utiles en tant qu’indépendante.

Les évaluations et examens sont réguliers et permettent de situer notre niveau. Nous recevons des également feedbacks des professeurs, sur ce que nous avons réussi et ce que nous devons améliorer.

Ce que j’ai moins aimé, mes difficultés ?

Les travaux de groupe à distance sont extrêmement complexes à organiser. En effet, certains élèves sont à l’étranger, d’autres, tout comme nous, ont des impératifs professionnels ou familiaux. Aussi, j’aurais aimé avoir moins de travaux collectifs et davantage de travaux individuels pour équilibrer.

Les examens sont bien sûr, assez stressants. Ce qui est différent des examens physiques c’est que pour surveiller ce temps, nous sommes filmés par webcam pour éviter toute tricherie, ce qui n’est pas évident au début. Mais on s’y fait rapidement.

Ce que je regrette le plus, c’est le manque de lien et d’échange avec les élèves. En effet, l’avantage d’effectuer des travaux de groupe, c’est que nous échangeons avec 4 ou 5 élèves en permanence durant le cursus. Ça nous évite la solitude tout au long du parcours, et ça permet d’échanger et de ne pas décrocher. Toutefois, à part avec ce petit groupe, nous avons très peu l’occasion de discuter avec les autres et de partager nos expériences. Créer du lien et ouvrir vers d’éventuelles opportunités de collaboration professionnelles entre élèves aurait été un vrai plus.

A mi-parcours, nous sommes très fatigués. En effet, il y a peu de coupures dans le cursus et le rythme est soutenu. Concilier vie professionnelle, personnelle et les cours est un vrai marathon. Aussi, si vous envisagez de reprendre vos études tout en travaillant, il faut bien tenir compte du temps à accorder au cours, aux révisions, aux recherches personnelles etc.

Conclusion sur ma reprise d’études

J’ai vécu ma reprise d’études avec beaucoup d’implication. Ça a été challengeant et enrichissant. J’encourage tous ceux qui en ont l’occasion à emprunter cette voie, cela en vaut la peine ! J’ai tellement appris au cours de l’année écoulée, et je suis sûre que cela m’aidera dans ma carrière.

Je pense qu’il faudra un temps de recul et de « digestion », pour formaliser de nouvelles offres adaptées à mes champs de compétences.

Si vous envisagez une reprise d’études, ou même si vous êtes simplement curieux de savoir à quoi cela ressemble, j’espère que cet article vous a été utile. Vous pouvez également me contacter par e-mail si vous avez des questions.

Merci de l’avoir lu ! 

 

 

Pourquoi mettre en place une stratégie de communication digitale ?

Vous vous demandez peut-être pourquoi vous avez besoin d’une stratégie de communication digitale alors que vous pourriez simplement utiliser les médias sociaux. Bien que les médias sociaux soient un excellent moyen de communiquer avec votre public, ils ne suffisent pas à eux seuls. En effet, pour créer une présence en ligne efficace et atteindre votre public cible, vous avez besoin d’une stratégie complète qui englobe tous les aspects de la communication. Idéalement une stratégie omnicanale, c’est à dire sans couture quel que soit les supports. Dans ce billet de blog, nous allons explorer l’importance d’une stratégie de communication digitale et discuter de certains éléments clés à inclure dans la vôtre. Bonne lecture !

Une stratégie de communication digitale, Pourquoi faire ?

Dans le monde des affaires d’aujourd’hui, il est essentiel d’avoir une stratégie de communication digitale. Par définition, une stratégie digitale est « un plan visant à atteindre des objectifs numériques spécifiques dans le cadre d’une stratégie marketing globale. » En d’autres termes, il s’agit d’un plan d’attaque sur la façon dont vous allez utiliser Internet et les outils numériques pour atteindre vos objectifs commerciaux.

Mais pourquoi se donner la peine de créer une stratégie digitale ?
Eh bien, il y a plusieurs bonnes raisons.Premièrement, elle vous aidera à concentrer vos efforts et vos ressources sur les canaux les plus efficaces.
Deuxièmement, elle vous aidera à suivre vos progrès et à mesurer votre réussite. Enfin, elle vous aidera à adapter et à ajuster vos tactiques au fur et à mesure, en vous assurant que vous utilisez toujours les outils les plus récents et les plus efficaces. Si vous n’utilisez pas encore de stratégie digitale, c’est le moment de commencer. Vous serez heureux de l’avoir fait.

1. Une stratégie de communication digitale améliore votre efficacité :

En déployant une stratégie de communication digitale, vous multipliez les points de contacts avec vos prospects et vos clients. Bien orchestrée, elle vous fait gagner en efficacité. En effet, vous communiquez, et les clients viennent à vous sans que vous ayez besoin de prospection directe.

De plus vous pouvez déployer une communication avec les employés, les clients et les autres parties prenantes par le biais de newsletters ou par d’autres moyens numériques (réseaux sociaux, sites internet). Ces supports permettent de gagner du temps et de l’argent .

Pensez à l’ominicanalité !

Qu’est-ce qu’une stratégie omnicanale et pourquoi en avez-vous besoin pour votre entreprise ?

Une stratégie omnicanale est une approche multicanale du marketing, de la vente et du service aux clients, qui traite chaque client comme un individu et lui fournit des informations sur la façon dont il est traité. L’objectif d’une stratégie omnicanale est de fournir une expérience client transparente, que le client interagisse avec l’entreprise par l’intermédiaire d’un magasin ou d’un bureau. Le parcours client se fait sans couture, et vous multipliez les points de contact avec lui.

Que faire si vous ne savez pas par où commencer pour créer une stratégie omnicanale ?

Si vous ne savez pas par où commencer avec votre stratégie omnicanale, ne vous inquiétez pas ! La première étape consiste à définir votre client idéal et son ou ses parcours client. On peut également « customer Journey« . Une fois que vous avez une idée précise du parcours du client, vous pouvez commencer à identifier les canaux qui fonctionneront le mieux et réfléchir à votre stratégie.

2. Améliorer le service à la clientèle :

Les clients apprécient les réponses rapides et précises à leurs demandes, ce qui peut être obtenu grâce à une stratégie de communication digitale bien exécutée.
Mettre en place un chatbots, ou une FAQ sur son site internet permet d’automatiser certains dialogues. Ce type d’outil vous fait gagner du temps et répond en parallèle aux questions de vos clients.

Aussi, rédiger une newsletter ciblée et qualifiée en fonction des besoins de vos clients, des questions qu’ils se posent, et des problèmes qu’ils rencontrent, les confortent dans l’idée que vous êtes expert dans votre domaine et que vous pouvez les accompagner.

3. Gérer la réputation de votre marque :

Une forte présence en ligne contribue à renforcer la confiance et la crédibilité auprès de vos clients, partenaires et autres parties prenantes. En étant pleinement acteur et représentant de votre marque, vous agissez avec fierté et transparence. Aujourd’hui plus que jamais, les clients attendent de la transparence de la part des marques.

De plus, lorsqu’il s’agit de votre marque, la réputation est essentielle. Dans le monde connecté d’aujourd’hui, une mauvaise critique peut se répandre comme une traînée de poudre. Il est donc primordial que vous conserviez la main sur ce qu’il se dit sur votre entreprise et ses services ou produits.

4. Une plus grande portée – l’utilisation des canaux numériques pour communiquer vous permet de toucher un public plus large à un coût minimal

L’élaboration d’une stratégie de communication digitale vous permet d’atteindre un plus grand nombre de personnes avec un message ultra-personnalisé. En outre, une publicité marketing est beaucoup moins coûteuse que les méthodes traditionnelles.

En exploitant et orchestrant à la fois site internet, médias sociaux et e-mailings, vous pourrez toucher une cible étendue et qualifiée.

5. Un suivi et une mesure plus faciles

La communication digitale est non seulement d’une efficacité incroyable, mais elle vous permet également de suivre les indicateurs et de mesurer l’engagement. Ces informations peuvent vous aider à affiner votre stratégie, et l’améliorer au fil des mois et de vos objectifs.

En effet, il est plus facile de suivre le succès d’une stratégie de communication digitale par le biais de KPI, et de rapport statistiques. A l’aide des outils numériques, vous aurez l’opportunité d’analyser le ROI, et de comprendre quelles communications ont fonctionné ou non.

Alors, à quoi ressemble une stratégie de communication digitale ?

Elle peut être très différente pour chaque entreprise, mais elle consiste généralement à intégrer toutes les formes de communication numérique dans un plan cohérent. Cela peut inclure l’utilisation des médias sociaux, la conception et le développement de sites Web, le marketing par courriel, l’optimisation des moteurs de recherche (SEO), le marketing de contenu, etc.L’objectif est de créer une expérience transparente pour votre client, quel que soit l’endroit où il interagit avec vous en ligne.
Vous cherchez à améliorer votre présence en ligne ? Contactez-moi dès aujourd’hui, je serai heureuse de vous aider !

Comment obtenir la certification Google Ads en 5 étapes simples

Google Ads est une plateforme publicitaire puissante qui peut aider votre entreprise à atteindre un public plus large. Si vous souhaitez obtenir la certification Google Ads, vous êtes au bon endroit !

En tant que consultante en communication & marketing, obtenir cette certification me permet de conseiller mes clients et de les orienter sur les bons choix en matière de marketing digital.

Dans cet article de blog, je vais vous donner quelques conseils à travers cinq étapes faciles qui vous aideront à réussir l’examen de certification. C’est parti !

Comprendre ce qu’est la certification Google Ads et ce qu’elle couvre

La certification Google Ads est un titre reconnu dans le domaine marketing digital. Elle démontre votre maîtrise de l’utilisation de la plateforme Google Ads pour atteindre efficacement vos objectifs publicitaires ou ceux de vos clients. L’examen couvre des sujets tels que la création et la gestion de campagnes, la définition de budgets, le ciblage de votre public, la mesure des performances, etc. Pour obtenir cette certification, vous devez passer l’examen de certification Google Ads sur la plateforme Skillshop. Egalement, vous aurez besoin d’une adresse gmail pour pouvoir effectuer l’examen et vous connecter à Google Ads.

Étudier pour l’examen – La plateforme Skillshop est idéale

Pour vous assurer d’être bien préparé pour l’examen, je vous recommande de suivre le cours gratuit de Skillshop sur les principes de base de Google Ads. En effet, la plateforme propose un catalogue de tutoriels gratuits et accessibles à tous. De plus, elle offre la possibilité de s’entraîner, par le biais de quiz et de mini-tests.

Enfin, vous pouvez passer votre certification autant de fois que vous voulez. Si vous échouez, vous pouvez repasser l’examen 24h après votre dernière tentative. Je vous recommande de vous entrainer régulièrement (2 fois/semaine) pour obtenir rapidement votre certification.

De mon côté, en plus de Skillshop, j’ai eu la chance de suivre les cours de Pascal Perry, dans le cadre de mon BSc Marketing Digital & Innovation sur l’EDHEC Online. Ce cours, m’a permis de situer où étaient mes erreurs et d’approfondir mes connaissances sur l’outil Google Ads. Aussi, j’ai pu découvrir le planificateur de performance, que je ne connaissais pas avant de débuter le cours.

Comment se déroule l’examen de certification Google Ads ?

L’examen Google Ads est un test informatisé qui dure environ 1 heure 30. Pour ma part, j’ai répondu à l’ensemble des questions en 45 minutes. Vous avez donc du temps pour réfléchir et choisir la réponse qui vous parait pertinente.
Le test se compose de 50 questions à choix multiples et de questions vrai/faux.
Les questions portent sur les connaissances de bases de l’interface Google Ads, les types de publicités (réseau de recherche Google, display, shopping…) mais aussi, les extensions d’annonces, les annonces dynamiques, le taux d’optimisation ou encore, le planificateur de performance.
Pour obtenir la certification, il faut obtenir au minimum 40/50 ou 80% de bonnes réponses.

Obtenez votre certification Ads !
Une fois que vous aurez réussi l’examen, vous recevrez votre certification par courrier électronique

Après avoir réussi l’examen, vous recevrez un courriel de Skillshop qui vous félicite pour l’obtention de votre certification. Vous pourrez ensuite ajouter votre certification à Linkedin, la partager ou encore la placer sur votre CV ou votre site Web.

Maintenez votre certification en la repassant tous les ans

Les fonctionnalités de la plateforme publicitaire Google Ads évoluent en permanence. Aussi, pour maintenir votre certification à jour, vous devrez repasser l’examen chaque année. Google vous informera de la date de votre recertification.

Vous souhaitez être accompagné dans votre stratégie digitale ? Contactez-moi.

Conseils de Graphiste : Comment créer une communication géniale

Le graphisme est une affaire de communication. Il s’agit du processus de visualisation et d’élaboration d’idées pour communiquer avec un public cible. Mais en tant que graphiste indépendant, je constate souvent que beaucoup de gens ne comprennent pas l’importance du design centré sur l’humain, et comment l’utiliser pour créer des communications responsables. Dans cet article de blog, je vais partager quelques conseils de graphiste sur la façon dont vous pouvez créer des graphiques beaux et efficaces tout en restant fidèle à vos valeurs.

Voici 6 conseils de graphiste

1. Fixez un objectif clair pour votre conception.

Avant de commencer la conception, il est important d’avoir une idée claire de ce que vous voulez communiquer. Quel est l’objectif de votre conception ? Qui est votre public cible ? Que voulez-vous qu’il pense, ressente ou fasse après avoir vu votre œuvre ? Une fois que vous avez une bonne compréhension de vos objectifs, vous pouvez commencer à réfléchir à la meilleure façon de les atteindre.

Il existe de nombreuses façons d’aborder la conception graphique, mais l’une des choses les plus importantes à garder à l’esprit est que votre travail doit être centré sur l’humain. Cela signifie que vos conceptions doivent être axées sur les besoins et les expériences de personnes réelles. Lorsque vous prenez des décisions concernant la couleur, la typographie et d’autres éléments de votre conception, demandez-vous toujours comment ils affecteront les personnes qui ont besoin d’aide.

2. Faites des recherches sur votre public et comprenez ses besoins.

Une fois que vous savez à qui vous destinez votre design, il est temps de faire des recherches. Comment consomment-ils l’information ? Quels sont leurs besoins et leurs désirs ? Qu’est-ce qui les motive ? Les réponses à ces questions vous aideront à créer des designs qui trouvent un écho auprès de votre public. Pour vous aider, vous pouvez concevoir vos personas. Ils vous aideront à avoir une vision claire sur votre cible, et à créer des documents qui leur parlent.
Je vous invite également à télécharger ma carte d’empathie, qui vous aidera à vous mettre à la place de votre interlocuteur.

Il est également important de se tenir au courant des dernières tendances dans votre domaine. La conception graphique évolue constamment, et ce qui était populaire hier peut être dépassé aujourd’hui. En restant à jour, vous pouvez vous assurer que votre travail est pertinent et attrayant.

Enfin, n’oubliez pas de tenir compte du contexte dans lequel votre travail sera vu. Sera-t-elle vue sur un téléphone ou un écran d’ordinateur ? Sera-t-il utilisé dans le cadre d’une campagne publicitaire ou d’une refonte de site web ? Comprendre le contexte

3. Planifiez votre conception avant de commencer à la créer.

Une fois que vous avez une idée claire de vos objectifs et de votre public, il est temps de commencer à planifier votre conception. Commencez par esquisser quelques idées sur papier ou dans un programme de dessin numérique. Expérimentez différentes mises en page, couleurs et typographies jusqu’à ce que vous trouviez quelque chose qui vous convienne.

Ensuite, créez un plan détaillé de la façon dont vous allez exécuter votre conception. Ce plan doit comprendre une liste de tous les éléments dont vous aurez besoin, ainsi qu’un calendrier indiquant quand chaque tâche doit être accomplie. En planifiant tout à l’avance, vous pouvez éviter des erreurs coûteuses et vous assurer que votre projet reste sur la bonne voie.

La conception graphique est un outil de communication important, mais il est important de se rappeler qu’il ne s’agit pas seulement de rendre les choses jolies.

4. Utilisez la typographie, la couleur et les images de manière réfléchie.

L’un des conseils de graphiste qui peut être utile : maîtriser les codes de votre conception. La façon dont vous utilisez la typographie, la couleur et les images dans votre conception peut avoir un impact important sur la façon dont elle est reçue. Ces éléments doivent être utilisés de manière réfléchie et intentionnelle pour créer l’effet souhaité.

Par exemple, l’utilisation de polices sans empattement peut donner à votre travail un aspect moderne et épuré, tandis que les polices avec empattement peuvent le faire paraître plus classique et sophistiqué. De même, les couleurs froides comme le bleu et le vert ont tendance à être apaisantes, tandis que les couleurs chaudes comme le rouge et l’orange peuvent être plus excitantes

Lorsque vous choisissez des images pour votre conception, assurez-vous qu’elles sont de haute qualité et qu’elles correspondent au message que vous essayez de communiquer. Une image bien choisie peut ajouter de l’intrigue ou de l’émotion à votre travail, alors prenez le temps de trouver quelque chose qui parle vraiment à votre public.

5. Relisez et testez votre conception avant de l’envoyer.

Une fois votre conception terminée, il est important de la relire pour éviter toute erreur d’orthographe ou de grammaire. Vous devez également le tester pour vous assurer que tout fonctionne comme il se doit. Par exemple, si vous concevez un site Web, testez les liens pour vous assurer qu’ils fonctionnent tous correctement.

Si vous concevez quelque chose à imprimer, comme un dépliant ou une affiche, imprimez-en une copie et vérifiez que les couleurs sont correctes et que le texte est facile à lire. En prenant le temps de relire et de tester votre travail, vous pouvez éviter des erreurs embarrassantes

La conception graphique est un outil de communication important qui peut vous aider à atteindre vos objectifs. En suivant ces conseils, vous pouvez créer des designs à la fois efficaces et visuellement attrayants

6. Soyez prêt à apporter des modifications en fonction des réactions.

Même si vous avez suivi tous les conseils ci-dessus, vous devrez peut-être apporter des modifications à votre conception en fonction des réactions de votre client ou de votre public. Essayez d’être ouvert aux critiques constructives et utilisez-les pour améliorer votre travail. La conception graphique est un processus, alors n’ayez pas peur d’itérer sur vos conceptions jusqu’à ce qu’elles soient parfaites. La conception graphique est un outil de communication important qui peut vous aider à atteindre vos objectifs. En suivant ces conseils, vous pouvez créer des designs à la fois efficaces et visuellement attrayants. Avec un peu de pratique, vous deviendrez rapidement un professionnel de la conception graphique !

J’espère que des conseils de graphiste ont été utiles à tous ceux qui veulent se lancer dans la conception graphique ! Si vous avez des questions, contactez-moi.

Générer des leads avec son site internet

Générer des leads est une étape indispensable pour l’acquisition de clients sur le web. Définir une stratégie  pour développer votre business et vos méthodes pour gagner en visibilité, attirer des prospects et faire connaître votre offre. Voyons comment générer des leads avec son site internet et obtenir un véritable retour sur investissement.

Qu’est-ce que la génération de leads ?

La génération de leads (ou prospects) correspond à l’ensemble des stratégies et méthodes qui permettent d’acquérir des contacts qualifiés afin d’augmenter vos ventes. Toute entreprise peut générer  des leads en adoptant une stratégie digitale efficace.

Définir les objectifs de votre site internet

Lorsque le site est un e-commerce, l’objectif sera avant tout de générer des ventes.

Mais un site vitrine peut avoir plusieurs usages : générer des leads, créer de la notoriété et de la valeur pour la marque, informer, ou encore gérer la réputation de la marque employeur.

Quel que soit l’objectif de votre site vitrine, il est important qu’il soit clairement défini, et que la construction de l’arborescence se fasse autour de ce dernier.

­­Définir les cibles

Il est beaucoup plus simple de créer du contenu lorsque l’on a déterminé l’audience à laquelle on s’adresse. En effet, le contenu de votre site web doit répondre aux problématiques rencontrées par votre client idéal.

Le site sera construit de façon à optimiser le parcours de votre cible. Le but est de lui offrir une expérience optimale.

En créant des personas, vous aurez une idée précise de vos cibles et vous pourrez vous demander plus facilement : de quoi a-t-elle besoin ? Qu’est-ce qui pourrait le convaincre ? Comment lui être utile ?

Penser ergonomie

L’arborescence (ou architecture) de votre site doit être fluide et inviter le visiteur à parcourir les pages. Plus l’utilisateur passe du temps sur votre site, plus il y a de chance qu’il soit séduit par vos services.

Pour que la lecture soit agréable, je vous invite à hiérarchiser les éléments, mailler les pages entre elles, aérer les sections, soigner le design tout en restant simple.

L’utilisateur doit trouver les réponses à ce qu’il recherche en peu de temps.

Réduisez également le temps de chargement de vos pages en vous concentrant sur l’essentiel.

Demandez-vous : « Cette photo est-elle utile ? » « Ce contenu répond-t-il aux besoins de ma cible ? » « Apportons-nous de la valeur ? »

Penser omnicanalité (réseaux sociaux / E-mailing)

Aujourd’hui plus que jamais, pour avoir des visiteurs et générer des leads à travers le web, il faut penser Omnicanalité.

Adoptez une approche qui place le client au cœur de votre stratégie et tenir compte de son parcours client.

Pour cela, il est nécessaire d’identifier les attentes clés du client et de répertorier les canaux qu’il est amené à utiliser.

En effet, le parcours client/prospect ne se fait plus à travers un seul support de communication, mais bien à travers une multitude de supports. Des réseaux sociaux, en passant par l’e-mail, les chats, ou encore les sms…L’ensemble des outils que vous mettez en place pour générer des leads doivent être pensés de façon stratégique, et se compléter.

Offrez une qualité de service unique, et unifiée. Fluidifiez sont parcours. C’est en croisant vos sources de contenus, et en exploitant les données colletées que vous pourrez générer de la valeur et offrir un parcours optimal à votre cible.

Ayez une stratégie de contenu

Que ce soit par le biais d’un blog, de podcasts, ou encore d’une chaîne Youtube, générer du contenu régulièrement à plusieurs utilités :

  • Démontrer votre expertise
  • Apporter de la valeur et de la notoriété à votre marque
  • Aider au référencement (notamment le blog)
  • Fidéliser votre communauté, et lui apporter des connaissances sur votre domaine d’activité…

Créer des contenus réguliers est certes chronophage, mais c’est un excellent moyen de générer des leads sans passer par la publicité en ligne, ou le démarchage direct.

Travailler des landing pages et utiliser des appels d’actions

Les landing pages (ou pages d’atterissage) sont des pages qui ont pour seul et unique but de générer des leads. Elles sont construites de façon à inciter le visiteur à faire une action précise. (S’inscrire à un événement, télécharger un e-book, demander un devis). Bien structurées, elles sont très efficaces.

Les appels d’actions sont  aussi indispensables pour générer des leads.

En effet, si vous avez un site internet ergonomique et intéressant, mais que vous n’avez pas de bouton invitant votre cible à vous contacter, à s’abonner à vos contenus ou à télécharger un livre blanc, toute la démarche peut s’avérer inutile.

Le prospect ne doit pas avoir à le chercher, le bouton doit être visible et placer judicieusement sur vos pages.

Ajouter une dose d’humanité et de convivialité

La plupart des entreprises ont pris conscience de l’enjeu du web et elles souhaitent toutes générer des leads. Alors, comment faire la différence ?

Le contenu des entreprises manque encore trop souvent d’authenticité. Il est froid et sans valeur ajoutée.

Faites la différence en vous montrant humains et accessibles. Soyez naturels, authentiques, et exposez fièrement les valeurs de votre marque. Votre client idéal se reconnaîtra davantage dans vos contenus s’ils correspondent à ses propres valeurs. Et quoi de mieux que d’inviter des gens qui nous ressemblent à collaborer avec nous ?

Générer des leads avec son site internet : Facile ?

Vous l’aurez compris, pour générer des leads avec votre site internet, un simple site vitrine ne suffit pas. Il faut une véritable stratégie orientée vers l’expérience client et l’omnicanalité. Stratégie de contenu, social selling, campagne e-mail, référencement naturel, c’est bien l’ensemble de ces actions qui vous offriront des leads sur le web.Toutefois, il est indispensable de connaître les besoins de votre audience avant de démarrer.
Vous souhaitez être accompagné pour utiliser ces nouveaux outils de façon efficace ? Contactez-moi.

 

 

Buyer persona : définir votre client idéal
Buyer persona : définir votre client idéal

Buyer Persona : comment définir votre client idéal

Votre fiche persona

Définissez le portrait de votre audience et apprenez à la comprendre, et à anticiper ses besoins.

Le « buyer persona » est un outil très utilisé en marketing. On pourrait supposer que toutes les entreprises l’ont déjà créé et l’utilisent pour définir sa stratégie.
Cependant, même les entreprises déjà bien établies ne l’exploitent pas toujours. Définir le portrait de votre audience vous permet de la comprendre, et d’anticiper ses besoins.

Qu’est-ce qu’un Buyer Persona ?

Un buyer persona ou en français « profil d’acheteur » est une représentation abstraite, mais non imaginaire de votre client idéal. Il se construit sur des données à la fois qualitatives et quantitatives provenant de questionnaires envers vos clients existants, d’études de marché, de recherches sur la concurrence…

Le création d’un buyer persona ne consiste pas à décrire votre cible potentielle, mais à regrouper un ensemble d’informations pouvant être utilisées pour prendre des décisions éclairées et faire des investissements plus intelligents.

Le Buyer Persona : Pourquoi est-il important pour votre entreprise ?

La définition des buyer personas est  une étape importante de la stratégie marketing, mais de la stratégie commerciale globale. Après tout, le développement du business et des produits, ainsi que les activités de marketing, sont construites en fonction de la connaissance de votre cible.

Ce sont les buyer personas qui aident les entreprises à décider :

  • Comment orienter le développement des produits ?
  • Comment toucher mon audience ?
  • Quels canaux utilisés ?
  • Quels types de contenu créer ;
  • Comment traiter certaines questions liées à l’acquisition et à la fidélisation des clients.

Le résultat final de la définition du profil cible est de capter l’attention des visiteurs de qualité, d’attirer des leads pertinents et de faciliter leur processus de conversion et de fidélisation.

Les Buyer Personas et le marketing stratégique

En marketing, les informations découlant de la définition du buyer persona permettent d’élaborer des messages plus pertinents, d’adapter la stratégie de contenu en fonction du parcours client, et de créer des expériences de marque très ciblées et plus personnalisées.

Les buyer personas aident les spécialistes marketing à mieux comprendre leurs clients (et clients potentiels) et à découvrir ce qui les pousse à choisir une marque ou une solution plutôt qu’une autre.
Chaque aspect du marketing devrait bénéficier de la connaissance des caractéristiques clés du profil d’acheteur : e-mail, digital, contenu et social. Mais comment les spécialistes marketing utilisent-ils ces informations ?

  • Une meilleure segmentation clients :le marketing « pour tout le monde » n’est pas bon pour les affaires. Les buyer personas peuvent ajouter des détails essentiels qui renforceront la stratégie marketing et apporteront des leads plus qualifiés.
  • Expérience personnalisée : grâce à une meilleure compréhension de son client idéal, nous pouvons créer des messages plus ciblés, diffuser plus efficacement le contenu et proposer des offres sur mesure.
  • Répondre aux besoins : En examinant régulièrement ses buyer personas, on peut s’assurer que leurs efforts de communication répondent aux besoins des clients.

Comment trouver les données pour créer un Buyer Persona

Pour construire son persona, il faut savoir ce que l’on cherche : définir les particularités de votre buyer persona. Des données démographiques aux valeurs, chaque pièce du puzzle vous aidera à vous faire une idée plus précise de votre client idéal.

Une fois que l’on sait clairement quelles informations doivent être recueillies, il est temps de découvrir comment et où les trouver. L’obtention d’informations suffisantes pour déterminer l’audience cible se déroule dans deux directions : étude de marché et données existantes sur les clients.

Réaliser des interviews de clients

L’utilisation de formulaires comme Google Form peut être un outil efficace pour organiser son questionnaire.
Les clients existants peuvent apprécier l’idée d’être interviewés, surtout si on leur offre des avantages : une réduction, un cadeau, un contenu spécial, etc.Il peut être utile aussi d’interroger d’anciens clients, car ils peuvent vous fournir des informations pour expliquer pourquoi ils ont cessé d’utiliser un produit/service et révéler la solution qu’ils utilisent à présent.
Les clients déçus sont une mine d’or d’informations.
Voici un petit lien complémentaire qui comprend 100 questions à se poser pour construire son buyer persona.

Collecter les données

Google Analytics est une source d’informations inestimables sur les clients existants et potentiels. En complétant l’analyse numérique par des outils de gestion de la relation client et d’autres plates-formes d’analyse basées sur la technologie, il est possible d’obtenir des informations sur les intérêts, les habitudes et les modèles comportementaux des clients, et plus encore.

Analyse concurrentielle

Analyser l’audience des sites concurrents vous offre des r précieux.
Je vous recommande SEMrush et notamment l’outil Market Explorer.
l’outil déterminera automatiquement le secteur du domaine et « construira » une vue d’ensemble du marché.
Un par un, choisissez des sites web dans la liste pour obtenir des données sur l’âge moyen et le sexe de l’audience (hommes vs femmes en points de pourcentage).

En conclusion

Savoir qui est le client idéal et qui devrait acheter un service/produit donné est un élément essentiel de toute stratégie marketing.
La définition du buyer persona est l’une des étapes essentielles pour prendre de bonnes décisions.
 Au lieu de chercher à deviner, prenez un peu de temps pour créer des buyer personas, et mettre en œuvre des campagnes marketing plus stratégiques et plus ciblées.

En complément, je vous joins une fiche pour construire votre buyer persona.
Et si vous avez besoin d’accompagnement, contactez-moi. 🦉

Objectif SMART - Méthode + tableau de travail
Objectif SMART - Méthode + tableau de travail

Objectif SMART ? Méthode + Tableau de travail

Définir un plan ainsi que des buts à atteindre, est un bon moyen d’avancer en mettant toutes les chances de notre côté pour réussir. Avoir des objectifs aide à progresser. L’objectif SMART nous offre une direction vers laquelle aller. Cependant, se fixer des objectifs réalisables et mesurables n’est pas une tâche facile. Il est très commun d’échouer à cette première étape. En effet, pour qu’un objectif soit atteint, il faut qu’il bien fixé. Je vous donne quelques explications, une méthode pour vous fixer de bons objectifs et un tableau de travail.

Qu’est-ce qu’un objectif SMART ?

SMART est un acronyme anglais et signifie “Specific, Mesurable, Achievable, Realistic, Timebound”.
L’acronyme SMART a été créée par George T. Doran. Il l’a partagé pour la première fois au public dans un article intitulé « There’s a S.M.A.R.T. way to write management’s goals and objectives« , publié dans le numéro de novembre 1981 de la Management Review (Spokane, Washington).
Il y avait mis en valeur l’importance des objectifs et la difficulté de les fixer.

En français, nous pouvons le traduire par “Spécifique, Mesurable, Acceptable, Réaliste et Temporellement défini”.
Les objectifs SMART sont utilisés sous des formes très diverses par toute personne souhaitant atteindre les buts qu’elle s’est fixés.

Ils sont aussi couramment utilisés en entreprise lors de la définition d’une stratégie à long terme.
L’avantage de la méthode SMART est de pouvoir définir des objectifs réalistes, mesurable, et avec un délai clair.

Quelle est la méthode pour se fixer un objectif SMART ?

S comme Spécifique

Pour qu’un objectif fonctionne, il faut qu’il soit spécifique.
Plus vous êtes précis dans la définition de votre objectif, mieux vous pourrez déployer les efforts nécessaires pour y arriver.
En effet, il faut avouer qu’il est difficile de commencer et de terminer lorsque les objectifs sont vagues. Par exemple, « augmenter le trafic de notre site » n’est pas du tout concret.
Les moyens utilisés peuvent être insuffisants ou excessifs sans des objectifs clairs.

Comment formuler un objectif smart ?

Il faut le faire ainsi : « Je souhaite augmenter le trafic de mon site internet de 20% d’ici la fin septembre 2022. »

Des objectifs clairs renvoient à une répartition des tâches claire et précise. Personne ne demande ce qu’il doit faire et n’accomplit la tâche d’un autre !

M comme Mesurable

Le deuxième critère suggère des objectifs mesurables, qu’on peut quantifier, chiffrer !
Sans cela, vous ne pourrez pas savoir si vous avez atteint vos objectifs, si les résultats sont insuffisants ou vont au-delà de vos espérances.

Vos objectifs smart doivent être quantifiables

Les deux exemples précédents illustrent parfaitement le genre d’objectif mesurable.
Il s’agit de répondre à la question : combien ?

exemple : « Je souhaite obtenir un chiffre d’affaires mensuel de 10 000 € ». Si vous obtenez un chiffre d’affaires de 8 000 €, vous saurez que vous avez manqué de 2 000 € votre objectif. Vous saurez également que vous avez besoin de déployer plus d’efforts et de moyens ou de trouver une nouvelle stratégie pour atteindre l’objectif.

A comme Atteignable

Pour cette partie, nous sommes plutôt sur le « comment ». Comment atteindre mon objectif SMART ?
Vos moyens sont-ils à la hauteur de vos ambitions ? Si vous manquez de ressources pour la réalisation du projet, il vaut mieux revoir votre objectif, ou investir afin de pourvoir l’atteindre..

Définissez des objectifs moins ambitieux ou changez d’objectifs ! Posez-vous les bonnes questions :

  • Est-ce que je dispose des ressources financières et humaines nécessaires ?
  • Est-ce que je dispose des compétences nécessaires ?
  • Est-ce que j’ai assez de temps ?
    Les questions à se poser ne vous concernent pas uniquement !
    Il faut également analyser la cible, les concurrents et le marché. Tout cela peut effectivement vous empêcher d’atteindre vos objectifs ou au contraire vous faciliter la tâche.
  • Mes objectifs sont-ils en adéquation avec ma cible ?
  • Mon marché offre-t-il assez de potentiel pour me permettre d’atteindre mes objectifs ?

R comme Réaliste

Ce critère est souvent confondu avec le A de atteignable, parce que « réaliste » et « atteignable » signifient à peu près la même chose.
Il s’agit ici d’évaluer la pertinence de vos objectifs.
Vous avez peut-être les moyens et le temps, mais demandez-vous :

Est-ce rentable ?
Est-ce que cela ne risque pas d’épuiser vos ressources ?
Est-ce réaliste et pertinent ?
Quel sera l’impact pour mon entreprise ? Pour mes salariés ? Pour mes clients ?

Le « R » vous permet de rationaliser, et de garder les pieds sur terre !

T comme Temporellement défini

Fixer une deadline à un projet est essentiel.
En désignant une date limite à votre objectif, vous générez un engagement fort de vos équipes. Cette deadline vous donnera l’envie d’optimiser votre travail et développer un effort soutenu pour réaliser efficacement vos tâches.
Aussi, définir une fin à un projet évite de dépenser plus de ressources que prévu et de perdre du temps.

Pourquoi se fixer un objectif smart ?

Vous l’aurez compris, fixer des objectifs SMART, c’est économiser du temps et de l’argent en utilisant à bon escient les ressources, en anticipant et en évitant les obstacles à la réussite du projet, ainsi qu’en se focalisant sur la même cible à attendre.

Pour mettre en place votre stratégie marketing

Plus l’objectif sera clair, plus les actions à réaliser pour l’atteindre le seront aussi.
Grâce à des objectifs précis, vous pourrez trouver votre stratégie plus facilement. Votre équipe respectera la feuille de route en évitant de perdre du temps et de l’argent. Le budget sera contrôlé, puisque les imprévus seront presque inexistants, sinon anticipés. Lorsque chaque action entreprise contribue à l’atteinte d’un objectif unique et spécifique, les probabilités de réussite d’un projet sont fortes. Chaque tâche, chaque moyen et chaque minute sont utiles !

Des objectifs définis pour les bonnes raisons contribueront au développement de l’entreprise (du groupe) et au développement personnel de toutes les personnes concernées. Ce genre d’environnement de travail optimisera l’épanouissement de chaque membre du groupe.

Pour étudier les facteurs qui pourraient nuire à l’atteinte de votre objectif

Formuler des objectifs SMART permet de prendre en compte tous les facteurs ayant une influence sur la réussite du projet. Les facteurs internes regroupent les finances, les ressources humaines et la production.Les facteurs externes sont l’économie, la politique, la législation et la démographie de la ville (et du pays) où est installée l’entreprise, ainsi que les contraintes écologiques, socioculturelles et technologiques (voir les 5 forces de PORTER). La concurrence influence également le plan marketing d’une entreprise, et donc les objectifs marketing.
Il s’agit donc d’adapter les objectifs à ces éléments pour optimiser la réussite d’un projet.

Les avantages de l’objectif SMART pour votre entreprise

  • Management des collaborateurs et pilotage de leurs efforts
  • Amélioration de la communication entre manager et managé
  • Alignement de la stratégie rendant complémentaires et cohérentes les décisions et actions des collaborateurs
  • Amélioration de la performance de l’entreprise
  • Utilisation à bon escient des ressources de l’entreprise
  • Mesure de la performance de l’entreprise et du niveau de réussite du projet
  • La mise en place d’une méthode smart permet à l’entreprise de mesurer la performance de l’entreprise

Les avantages pour vos salariés

  • Parfaite connaissance des tâches, économisant du temps et de l’argent
  • Ressources du collaborateur focalisées sur l’atteinte des objectifs, évitant la dispersion des efforts
  • Un collaborateur impliqué, fier de ses résultats et récompensé
  • Sentiments de satisfaction et de réalisation personnelle à l’atteinte de l’objectif

En complément, je vous offre ce tableau de travail téléchargeable qui vous permettra de vous poser les bonnes questions pour fixer votre objectif SMART.
tableau de travail smart

Marketing stratégique versus Marketing opérationnel

On parle beaucoup de Marketing. C’est un terme qui a souvent une image négative. Et pourtant, le marketing  au sens large est obligatoire pour la réussite de toute entreprise.
On peut différencier le marketing stratégique du marketing opérationnel. Mais quelles sont leurs différences ? En quoi sont-ils utiles ? Comment se complètent-ils ? Je vous explique.

Qu’est-ce que le marketing ?

Le marketing peut être défini comme une analyse précise des besoins de vos clients et l’ensemble des moyens d’action utilisés par votre entreprise pour influencer leur comportement. Le marketing permet de créer de la valeur perçue par les clients et adapte l’offre commerciale de l’entreprise aux désirs des consommateurs.
Le marketing affecte toute l’organisation de l’entreprise, laquelle est toute entière tournée vers la satisfaction du client et non plus vers le produit.

C’est une science inexacte qui consiste à concevoir une offre de produit ou de service en fonction de l’analyse des attentes des consommateurs (consumer marketing), et en tenant compte des capacités de l’entreprise ainsi que de toutes les contraintes de l’environnement (sociologique, concurrentiel, légal, politique, environnemental…) dans lequel elle évolue.

Le marketing stratégique

Le marketing stratégique est la phase la plus importante du marketing.
En effet, c’est avec le marketing stratégique que l’on va pouvoir définir des objectifs, et les moyens à mettre en œuvre pour les atteindre. Le but du marketing stratégique reste d’améliorer les performances de la société.

Pour atteindre ce but, des études et des analyses pertinentes seront lancées. Ces dernières visent dans un premier temps à avoir des informations capitales sur l’environnement externe puis interne de l’entreprise.

Il s’agit de l’évolution des marchés, de l’état de la concurrence, des canaux de distribution, de l’analyse du comportement des consommateur, de celui des fournisseurs etc.
Cette étude prend aussi en compte la structure interne de l’entreprise. Ici, il est question des forces et des faiblesses de l’entreprise (notoriété, employé, brevet, coût de fonctionnement et autres).

3 grandes étapes du marketing stratégique :

La définition d’une stratégie marketing se découpe la plupart du temps en trois étapes :

– La première étape consiste à analyser l’environnement externe et interne de l’entreprise.
– Une fois l’analyse réalisée, nous allons pouvoir déduire des possibilités d’évolution et déterminer une vision et un objectif à long terme.
Pour atteindre l’objectif à long terme que l’on s’est fixé, nous allons ensuite déterminer d’autres objectifs à moyen et court termes. En effet, lors de la mise en place du marketing stratégique, chaque étape est divisée en sous-étape. Cela permet d’avoir une stratégie plus claire et approfondie.
– Enfin, on détermine les moyens opérationnels qui serviront à l’atteinte de ces objectifs. Cette phase doit se définir de la manière la plus claire possible.

Quelle est l’utilité du marketing stratégique ?

Le marketing stratégique permet d’avoir une idée claire de la démarche à suivre pour obtenir les résultats que l’on souhaite atteindre.  C’est une vision.
Pour définir cette vision, le marketing stratégique cherche d’abord à connaître le marché dans lequel évolue la société.

Puis, on réalise une bonne segmentation du marché. Ceci permet d’avoir une évaluation réelle et complète de chaque segment. Ici, l’attention se portera sur la croissance, la taille et la demande de chacun des segments.

Une autre fonction du marketing stratégique est d’étudier la concurrence. Une analyse pertinente sera réalisée pour savoir la position des concurrents et leurs positions futures en étudiant les prévisions et les tendances du marché.

Le marketing stratégique se focalise également sur la structure interne de la société. L’analyse réalisée servira à évaluer les ressources matérielles et les facteurs structurels de la société.

Les ressources humaines, les méthodes d’organisations, les capacités de l’entreprise sont également étudiées pour connaître ses atouts et ses faiblesses afin d’avoir une idée de leur impact sur le futur.

La définition d’objectifs doit se faire en tenant compte de l’ensemble de ces éléments.

 

Le marketing opérationnel

Avant tout, il faut noter que les deux types de marketing demeurent complémentaires et visent à atteindre un but commun.

Le marketing opérationnel est qualifié par l’action, ici on met en place la démarche pour atteindre les résultats fixés.

Sa fonction principale est de créer de la valeur assez rapidement. Pour ce faire, des actions directes et structurées seront mises en place.

Il faudra donc faire entre autres :

  • La segmentation de la population cible
  • La détermination du prix de vente
  • L’élaboration des actions de communications
  • Le choix des canaux de distribution et autres…

Le marketing opérationnel est un processus qui se subdivise en plusieurs phases. Dans un premier temps, il y a le rappel des objectifs définis lors du marketing stratégique. Il s’en suit la définition des plans d’actions à élaborer pour atteindre les objectifs.

Vous l’aurez compris, le marketing opérationnel ne peut pas fonctionner sans une stratégie clairement définie au préalable.
Vous avez besoin d’accompagnement sur le sujet, contactez-moi.

32 questions à se poser pour établir sa stratégie de communication

Mon carnet de travail gratuit

Ce carnet de travail est destiné à vous accompagner dans l’établissement de votre nouvelle stratégie de communication. À travers une série de questions, vous allez pouvoir définir votre positionnement stratégique et avoir une vision claire de l’endroit où vous voulez aller.

 32 questions à se poser pour établir sa stratégie de communication.
Avec ce carnet vous pourrez vous poser les questions pertinentes pour :
💙 établir votre nouvelle stratégie de communication
💙 définir votre positionnement stratégique
💙 définir votre client idéal
💙 avoir une vision claire de l’endroit où vous voulez aller.
Ce carnet est fait pour :
✅ Les entrepreneurs qui souhaitent revoir leur stratégie
✅ Ceux ou celles qui sont sur le point de se lancer sur un nouveau marché
✅ Ceux ou celles qui sont en cours de création d’entreprise.

Vous ne recevez pas votre e-mail ?contactez-moi